CONFERENCE DU MERCREDI 29/8/2018.

                                Rentree-2018-ensemble-720px_989843

.... qu'il disait ...

J'ai écouté ça patiemment (1h06) sur la longueur. Le bilan me paraît bien pauvre.

Dans la forme d'abord. JM Blanquer n'est pas un tribun.  Ton monocorde, propos monotones, petite fébrilité de papiers déplacés, absence résolue de charisme, absence de souffle. Difficile avec ça de faire se lever des enthousiasmes.

Sur le fond, ensuite. Une nébuleuse un peu triste de voeux divers dont ne se dégage pas la philosophie forte et cohérente d'un nouveau projet éducatif permettant aux enseignants de se ressaisir et de s'approprier un avenir enrichi et différent. 

Les sujets abordés, les constats faits, les annonces esquissées , essentiellement des mots :

- Une rentrée en musique (c-à-d accompagnée par de la musique, au gré des initiatives locales, semble-t-il ...)

- Constat de la maîtrise insuffisante des mathématiques (26% de la classe d'âge) et du français (15%) à l'entrée en sixième

- Volonté de progrès pédagogique, personnalisation des parcours, école inclusive (c-à-d pour tous), revalorisation de la voie professionnelle, développement des passerelles. Words.

- Maîtrise des savoirs fondamentaux; 190 000 élèves en classes dédoublées (CP, CE1). Au sujet des mathématiques : mise en place de chargés de mission académiques dans le prolongement du rapport Villani-Torossian. Là, j'aurais bien voulu des précisions, mais rien, une annonce.

- Devoirs faits (en collège). Procédure renforcée: tous collèges, au moins 4h par semaine et par élève. Aucune allusion aux moyens (importants!) nécessaires ni à la faisabilité réelle, ni au nombre estimé d'élèves concernés - car en aucune façon, en dépit de la formulation, tous !

- Approfondissement de la proposition de langues anciennes . Je suis sceptique sur l'intérêt de cette fascination pour le mythe du latin-grec dans sa forme "apprentissage de la langue au ras de sa grammaire". Une approche culturelle, historique, oui, teintée d'un vernis technique, oui, mais sur l'étude des textes, j'ai des doutes.

- Souci apporté à la laïcité, à l'égalité garçons-filles. 

- Aide aux parents. Malette-conseil accessible via le lien: "mallettedesparents.gouv.fr" (ce lien, cité par le ministre, ne semble pas être le bon, qui serait : "mallettedes parents.onisep.fr" . Je suis allé jeter un coup d'oeil, ça me semble inextricable pour le parent lambda, et plus encore pour le parent en difficulté)

- Test de positionnement de l'élève à cette rentrée en 2de, pour prise en compte de - et conseils individualisés à - la vague d'élèves qui affrontera le "nouveau bac" en juin 2021

- Réforme de la formation des maîtres, en amont des ESPE (Ecoles Supérieures du Professorat et de l'Education), en ESPE, en aval des ESPE. Sans aucune indication. 

- Fusion des deux Inspections Générales (IGEN ; IGAENR) avec incidence sur les missions, et conséquences sur les Inspections Régionales ... dans le cadre général d'une évaluation des établissements scolaires, une évaluation au service du progrès, accompagnée de la création d'une Instance d'évaluation nouvelle. 

LORS DES QUESTIONS (des journalistes).

Retour sur la Dictée :  Oui, il y aura une dictée quotidienne, mais "cela peut prendre bien des formes, par exemple la twictée" (je suis allé voir - encore une invention collectivo-participative qui relève du gadget fantaisiste et amusera quelques fanatiques sans présenter le moindre apport d'efficacité - bien au contraire!). Propos flous.

Retour sur Devoirs faits : Quid du choix des élèves ? Réponse : "Effectivement, effectivement ... Une lettre a été envoyée aux chefs d'établissement" . Je ne vois rien sur internet (site du ministère) d'autre que le vademecum envoyé en août 2017, plein de bonnes intentions inopérantes, et une vidéo de propagande tournée au Collège "La Justice" de Cergy, en février 2018, trop belle pour être honnête, faisant état de moyens considérables (deux pôles d'accueil, l'un avec 10 enseignants et 4 attachés d'éducation, l'autre avec l'association Zup de CO, comprenant 1 animateur et 5 volontaires du service civique), sans aucun rapport avec mon expérience dans un collège parisien du XIV° arrondissement, d'importance analogue, où la structure était assurée par 2 volontaires du service civique et un retraité bénévole, sans aucune participation enseignante!

BILAN ...

La présentation ennuyeuse du ministre et l'absence de pugnacité des journalistes, ceci expliquant peut-être cela, m'ont semblé moudre du vent. JM Blanquer n'a pas de vision générale de ce qu'il faut faire lever dans les établissements scolaires comme envie d'agir. On va vers de toutes petites choses qui ne changeront pas la mentalité enseignante, ressort principal d'une refonte inenvisageable ou à réussir, selon justement les ouvertures que l'on fera aux professeurs.

Tout cela est d'une infinie tristesse.

 

      sanglot1      sanglot2