01 décembre 2007

Le déclin français ... vu du Collège de France.

Un article dans les pages Débats du Monde de ce vendredi 30/11.Il est signé d’Antoine Compagnon, professeur de littérature française au Collège de France et titré: “Le déclin français vu des États-Unis”. L’Édition européenne du Time et son gros titre (La mort de la culture française) le motivent. Je lis. Deux fois.Est-il bien indispensable de laisser dans le texte “l’Entertainment Industry” en l’état, au mépris de l’Industrie du divertissement?Les Français préfèrent lire des romans américains épiques? Il s’en vend. Les lit-on? Et puis... [Lire la suite]
Posté par Sejan à 15:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

30 novembre 2007

Un joli livre, émouvant ...

Vie du chien Horla - Renaud Camus P.O.L éditeur - 12 € J’ai abordé la lecture plein de préventions, d’irritations a priori, avec une pincée d’homophobie irréductible, ayant ouvert en librairie, le jour même de l’achat, l’épais Journal 2003 de l’auteur et retenu, d’une lecture rapide des deux ou trois premières pages, cette immédiate notation: “... [En ce] 1er janvier, Pierre a joui sur ma poitrine ...”, circonstance dont l’écrivain se demande si elle a un rapport avec des problèmes de peau dont il souffre depuis quelques jours,... [Lire la suite]
Posté par Sejan à 09:58 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
26 novembre 2007

Les Ambassadeurs.

Dear Henry ... J’ai lu, début des années 60, Washington Square, surtout par référence à un titre musical de l’époque, morceau de jazz “New Orléans” qui m’enchantait et que jouait un petit groupe aux cuivres éclatants: The Village Stompers. Je m’étonne d’ailleurs aujourd’hui de la remontée si précise de ce souvenir. La musique est encore là, quand j’ai tout oublié du roman ... C’est David Lodge qui m’a reconduit à Henry James, avec sa biographie fictionnelle: L’auteur, L’auteur! Et du coup, j’ai dû lire en... [Lire la suite]
Posté par Sejan à 09:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
23 novembre 2007

À travers blogs ...

Un petit tour chez Brighelli... Je continue à suivre d’un peu loin “Bonnet d’âne”, le blog de Jean-Paul Brighelli, dont la vocation affirmée est d’écoper, de colmater les voies d’eau dans les cales du navire Éducation Nationale. Les innombrables commentaires qui accompagnent les prises de position du maître des lieux sont le plus souvent décourageants de ringardise quand ils ont un rapport avec le billet posté, mais enfin j’essaie au moins de suivre les propos du “patron” tout en en déplorant l’autosatisfaction systématique et la... [Lire la suite]
Posté par Sejan à 10:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 novembre 2007

De Proust à Roth.

Dernier soupir .... et petit mea culpa (?) Je me fais taper (off-the-record) sur les doigts pour n’avoir pas compris, saisi, senti, toutes les qualités du dernier Philip Roth (“Un homme”) tant en ses fins qu’en sa fin. Du coup, je la relis, la fin, et comme le hasard (ou la logique parallèle d’un rembarquement proustien) m’a mis dans les mains “Les plaisirs et les jours”, première publication (le 13 juin 1896) un peu constituée de Proust - avec préface d’Anatole France et illustrations de Madeleine Lemaire, dont il était... [Lire la suite]
Posté par Sejan à 22:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 novembre 2007

Prousteries pour Proustophiles ....

Je trouve sur le blog de Mme de Vehesse ( http://vehesse.free.fr/dotclear ) un lien qui me renvoie ... à Nice , Université - Sophia Antipolis, et à une leçon d’agrégation: “Le personnage de Charlus” ( http://www.unice.fr/AGREGATION/Charlus.html ). De la responsabilité d’Eveline Caduc (J’aurais préféré Evelyne, mais ...), enseignante, un plan d’exposé se déploie. Travail très fouillé, documenté, argumenté, complet , où un amateur déconnecté de la pratique des concours de recrutement redécouvre l’impasse des leçons d’Agrégation. ... [Lire la suite]
Posté par Sejan à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 novembre 2007

Promenades ciné-télé-lecturantes ...

Les circonstances m’ont jeté ces derniers temps dans le discontinu, à picorer de-ci de-là, sans autre ligne directrice que l’occasion courte qui passe, pour temps disponible haché. Ce qui donna jusqu’à hier soir: Un cinéma et ... Un secret, de Claude Miller, avec Cécile de France, Patrick Bruel et quelques autres... Trois débuts de soirée sur “Arte”: Une Guerre de 14-18 (Documentaire Allemand ... en français!) Un Docteur Folamour de Kubrick avec Peter Sellers et consorts Un René Bousquet en Daniel Prévost (ou l’inverse): Le grand... [Lire la suite]
Posté par Sejan à 09:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 novembre 2007

Mais c’est qu’il est vénère!

Être “vénère” c’est, en (langage) verlan estampillé “djeune”, être énervé. Et beaucoup de ce que je lis dans Le Monde m’énerve, sans exclure ce que j’entends sur France-Inter. Ce matin (12/11) par exemple, pendant le 6-7 de Patricia Martin, il a fallu attendre la deuxième ou troisième occurrence d’une information relative à “la-décision-de-la-coordination-nationale-étudiante-réunie-ce-week-end-à-Rennes-d’appeler-au-blocage-de toutes-les-universités” (je ne garantis pas Rennes) pour que le journaliste daigne concéder qu’en fait de... [Lire la suite]
Posté par Sejan à 09:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 novembre 2007

Un conte d’Automne ...

Il y revient sans cesse: "Vous êtes deux petits salauds. Je ne suis pas à ma place ici, avec tous ces gâteux, ces débiles bavassants et parkinsoniens arc-boutés sur leurs fauteuils roulants à l’entrée de la salle à manger, comme attendant le pistolet du starter pour se ruer vers leurs tables, dès une heure avant celle du repas. Je n’ai rien à faire ici. Il me l’avait bien dit, Couendes, quand j’allais le consulter pour ma pile: “N’allez jamais en maison de retraite. Jamais! On y devient un numéro. On n’y est plus rien.... [Lire la suite]
Posté par Sejan à 19:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 novembre 2007

Pennac ou L’invention de la Cancritude

(Théophraste 2007) J’ai les dents agacées. Je viens de terminer “Chagrin d’école”. Il y a une assez jolie coda, une histoire de métaphoriques hirondelles et puis, sur l’ensemble, entre deux agacements, quelques notations justes qui m’ont fourni des attendrissements. Mais quand même ... Comme on est à côté de la plaque “pédagogique” là-dedans, et comme on y est content de soi, content de se mettre en scène, content de faire savoir à ceux qui en pourraient douter qu’on fut cancre, et puis professeur et qu’on y réussit, eût-on... [Lire la suite]
Posté par Sejan à 16:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]