03 novembre 2009

Leçons finkielkraltiennes (VI)

Milan Kundera : La Plaisanterie Etonnante remarque liminaire que celle de Finkielkraut entamant sa lecture du roman (on dit … « fondateur »( ?)) de Kundera : « La Plaisanterie a ruiné en moi l’idée triomphale que la vie – individuelle mais aussi collective – est un roman et que la philosophie consiste à élargir aux dimensions de l’histoire universelle l’intrigue du Comte de Monte-Cristo. » Etonnante remarque liminaire car toute la suite, et les histoires entrecroisées de Ludvik, d’Héléna, de Zemanek, de Lucie, de... [Lire la suite]
Posté par Sejan à 10:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

20 octobre 2009

Leçons finkielkraltiennes (V)

Sebastian Haffner : Histoire d’un allemand Alain Finkielkraut a sous-titré : L’encamaradement des hommes, substantivant le néologisme verbal encamarader qu’Haffner a introduit pour synthétiser son expérience dans un camp de travail nazi du début des années 1930. Il n’a pas outre mesure déployé son commentaire autour du livre, se limitant pour l’essentiel à un résumé et à quelques compléments factuels, pour nous apprendre ainsi  par exemple que Raimund Pretzel est le véritable patronyme de Sebastian Haffner . Au... [Lire la suite]
Posté par Sejan à 18:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 octobre 2009

Leçons finkielkraltiennes (IV)

Lecture d’Albert Camus : Le premier homme. Le titre intrigue un peu, au premier abord, pour un projet largement autobiographique. Au deuxième rabord, comme disait Frédéric Dard, on se rallie volontiers à la clé fournie par Alain Finkielkraut : « La langue lui a ouvert les yeux : descendant d’une longue lignée de taciturnes, il est sorti de l’opacité, il est le premier homme à voir tout à fait clair. Avec le pouvoir de nommer précisément les choses, il a acquis la faculté de discernement. » ... [Lire la suite]
Posté par Sejan à 11:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 octobre 2009

Leçons finkielkraltiennes (III)

Henry James – Washington Square. En 1963, Whashington Square, pour ceux qui comme moi avaient 19 ans, c’était beaucoup moins le titre d’un roman d’Henry James que l’énorme succès  d’un groupe de jazz ‘‘New-Orleans’’, The Village Stompers. On peut encore écouter ça aujourd’hui sur YouTube : http://www.youtube.com/watch?v=tUAwqhnqSAc . Mais quand on était un peu curieux, ce qui dut être mon cas, on se laissait quand-même glisser jusqu’au livre. Je l’avais ainsi lu, de cela je me souvenais ; et je ne l’avais pas... [Lire la suite]
Posté par Sejan à 11:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 octobre 2009

Bric-à-Brac ...

Je m’aperçois finalement qu’en septembre, en marge d’occupations plus sérieuses, j’ai pas mal bricolé. Quelques films par exemple. Pour faire court : Les regrets (de Cédric Kahn, avec Valérie Bruni-Tedeschi et Yvon Attal) : Beaucoup aimé. Partir (de Catherine Corsini, avec Yvon Attal, Kristin Scott-Thomas, Sergi Lopez) : Je n’ai pas vraiment accroché. En fait, je voulais achever une sorte de trilogie sur l’adultère dont le premier volet avait été, vu avant l’été, Je l’aimais, d’après... [Lire la suite]
Posté par Sejan à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 septembre 2009

Leçons finkielkraltiennes (II)

Le Festin de Babette – Karen Blixen Alain Finkielkraut a titré sa lecture : Le scandale de l’art. Le court conte de Karen Blixen est délicieux, tout rempli d’un humour léger mais acide qui peint avec une extrême élégance et une extrême concision, à distance, l’affligeante destinée des deux filles d’un pasteur que le rigorisme du père et leur confinement dans la petite enclave hors du monde et du temps qu’est le fjord imaginaire et norvégien de Berlevaag où celui-ci s’est imposé en gourou luthérien d’une maigre secte en... [Lire la suite]
Posté par Sejan à 10:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

23 septembre 2009

Lectures finkielkraltiennes [I]

Joseph Conrad : Lord Jim. « Quand on me demande quelle matière j’enseigne à l’École Polytechnique, je suis embarrassé, je bafouille, je ne sais jamais quoi répondre, »  écrit Alain Finkielkraut  à la première ligne de présentation des quatre leçons (d’Histoire des idées ?) qu’il a regroupées sous le titre « Nous autres, modernes » et publiées en 2005 chez Ellipses. Peut-être, sans doute, y a-t-il de cet embarras à la fois dans le roman de Joseph Conrad qu’il présente dans son récent essai « Un cœur... [Lire la suite]
Posté par Sejan à 10:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
15 septembre 2009

Quelques pages ...

Guignol’s band I et II (Céline) – D’autres vies que la mienne (Emmanuel Carrère)     Sacré  Céline ! Il faut quand même y arriver ! Car on en sort rincé, du Louis-Ferdinand, hoquetant, vaguement hagard, à ne plus savoir ni qu’écrire, ni écrire … Sauf cela, qui surnage : les trois points ! Il faudra que je relise Le Voyage, et puis Mort à crédit. C’est loin. Une quarantaine d’années sans doute. On oublie. Ç’était quand même plus structuré, plus linéaire, plus fluide, dans mon peu fiable souvenir. Là : Guignol’s band... [Lire la suite]
Posté par Sejan à 11:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 septembre 2009

Pour Information...

Le visiteur éventuellement intéressé trouvera une "lecture" d'A rebours, de J-K Huysmans, dans Mémoire-de-la-Littérature. Je ne reproduis pas ici l'assez long texte que j'y ai consacré.
Posté par Sejan à 14:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 septembre 2009

La Querelle de l'école ...

Champ clos de l’ininventivité … Sous la direction d’Alain Finkielkraut – Folio Gallimard. Regroupés en un même volume, on trouve dans ce petit livre neuf débats de l’émission Répliques que pilote hebdomadairement le samedi, depuis 1985, Alain Finkielkraut sur France –Culture. Neuf débats autour de la question scolaire. Le plus ancien date de 1999, les plus récents sont contemporains de la campagne présidentielle de 2007. Seize experts ont été convoqués, venus d’horizons universitaires divers, en général sur la base... [Lire la suite]
Posté par Sejan à 19:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]