04 janvier 2012

Evaluation, piège à c... ?

J'avais rédigé cela à chaud,  avant les fêtes. Et puis, j'en étais resté là.  Au fond, pourquoi ne pas en faire l'ouverture de l'année 2012, au titre peut-être de pires voeux de Luc Chatel ?             En juin 2002, à la demande du Haut Conseil de l’évaluation de l’école présidé alors par Claude Thélot, j’ai cosigné avec  Yves  Chassard un rapport (Rapport n°6 du Hcéé – consultable à l’adresse :... [Lire la suite]
Posté par Sejan à 12:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 décembre 2011

Alain Finkielkraut à l'X

C’est un post-scriptum d’Alain Frachon dans une récente rubrique du Monde qui m’a donné l’’information : « Les étudiants de l’Ecole Polytechnique ont de la chance. Cet automne, Alain Finkielkraut y a donné un cours – magistral par l’ampleur de la culture, des questions posées et l’élégance de la forme – sur le thème du changement et de notre aptitude à ‘‘vivre ensemble’’. La revue ‘‘Causeur’’ (novembre) qu’anime Elisabeth Levy a la bonne idée d’en publier l’intégralité. » Restait à se procurer la revue. Internet semble... [Lire la suite]
Posté par Sejan à 14:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]
05 décembre 2011

Nabokov pédophile ...

Cela faisait des années que je voyais le livre sur la table de nuit. Mais personne ne le lisait. Il avait été lu. Et il était resté là, parce qu’on ne savait où le mettre, parce que la chambre à coucher n’était pas utilisée si souvent que cela, qu’on n’y lisait pas, ou plus. Alors, voici quelques semaines - pourquoi lors de ce passage-là et jamais avant? - je l’ai machinalement pris et je m’y suis mis.De toute façon, il fallait bien, un jour ou l’autre, lire, ne serait-ce que pour l’avoir lu, Lolita. Quasi pensum assez pénible; je... [Lire la suite]
Posté par Sejan à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 décembre 2011

Robert Guédiguian, Victor Hugo et alii ...

Les Neiges du Kilimandjaro  Il n’ira pas beaucoup plus loin, La nuit viendra bientôt ….  La ritournelle de Pascal Danel fut, dans les années 1960, un énorme succès international. Robert Guédiguian, né en 1953, n’a pu manquer de la fredonner, adolescent. Comme le Tintin d’Hergé, elle était faite pour plaire à tous, de 7 à 77 ans, puisque le Général De  Gaulle  la comptait au nombre de ses chansons préférées … On la réentend avec plaisir, petite accroche très marginale que le scénario a insérée dans la bande-son. ... [Lire la suite]
Posté par Sejan à 15:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
23 novembre 2011

Evariste Galois (II)

Second concept préalable à un vernis à venir, relatif aux travaux galoisiens, le concept d’extension. Comme on ne fait pas ici de théorie mais un essai – sans doute un peu bâtard – de vulgarisation, il me semble plus efficace de présenter un exemple d’extension …  utile : l’élargissement de la notion de nombre réel à la notion de nombre complexe. R l’ensemble des nombres réels, C l’ensemble des nombres complexes : C est une extension de R. Les nombres réels sont les nombres au sens le plus usuel tel qu’on les manipule... [Lire la suite]
Posté par Sejan à 16:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 novembre 2011

Un colloque Evariste Galois (I)

Je m’étais inscrit sans la certitude de donner suite. L’IHP (Institut Henri Poincaré, 11, rue Pierre et Marie Curie, dans le 5ième) organisait du  24 au 28 octobre une série de conférences galoisiennes à l’occasion du bicentenaire de la naissance d’Evariste (1811-1832). Finalement, j’ai suivi quelques exposés et, avec femme et copains d’icelle, l’après-midi Grand-Public du mercredi médian, où un moyen métrage de 1965 et d’Alexandre Astruc et un spectacle de clowns (scientifiques quand même) promettaient d’intéresser, comme... [Lire la suite]
Posté par Sejan à 13:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 novembre 2011

Racine pour les nuls (II)

Relisant Les fleurs  du mal, je m’en suis voulu d’avoir négligé dans ma première livraison racinienne le poème LXXXIX : Andromaque, je pense à vous ! (…) Andromaque, des bras d’un grand époux tombée, Vil bétail, sous la main du superbe Pyrrhus, Auprès d’un tombeau vide en extase courbée ; Veuve d’Hector, hélas ! et femme d’Hélénus ! (…) Soyons honnêtes, Hélénus (ou sans doute plutôt Hélénos) m’était depuis longtemps sorti de l’idée. Du coup, j’ai révisé. J’avais oublié ce fils de Priam et... [Lire la suite]
Posté par Sejan à 09:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 novembre 2011

Hollande plus fort qu'Apollinaire

Les 60 000 verges Guillaume n’en avait revendiqué que 11 000, François est allé beaucoup plus loin. En mourra-t-il, comme le héros du poète? Dans le Landerneau pédagogique, l’affaire en tout cas, fait débat. C’est sans doute François Dubet, dans une chronique récente (Le Monde du 2 Novembre dernier), qui soulève la vraie question: créer des postes n’a de sens que dans la mesure où l’on sait qu’en faire. Or, paradoxalement, la pensée éducative et ici spécifiquement hollandaise, abrite derrière des affirmations quantitatives un... [Lire la suite]
Posté par Sejan à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 octobre 2011

Bref Post-Scriptum Werthérien

                                              La lecture précédente des Fragments d’un discours amoureux de Barthes a tant souligné de références aux Souffrances du jeune Werther qu’il était nécessaire d’y retourner. Déjà lu ? En classe de première il me semble, année scolaire 1959-1960, quelques extraits,... [Lire la suite]
19 octobre 2011

Week-end barthésien à Cabourg-Balbec

On trouve, sur le blog Mémoire-de-la-littérature,  sous le même intitulé et en date de ce 19/10/2011, un billet consacré aux Fragments dun discours amoureux de Roland Barthes. Ce billet m'a semblé plus spécifique de Mémoire-de-la-littérature où je le mets en ligne que d'AutreMonde, mais uniquement parce qu'un court volet y fait le lien avec Antoine Compagnon auquel Mémoire-de-la-littérature doit, au fond, son existence. A ce détail près, et qui n'a rien de rédhibitoire, il a parfaitement aussi sa place... [Lire la suite]
Posté par Sejan à 22:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]