images  XVM6a87e1a0-0f78-11e9-a7a7-6d08171590a3-300x299

Des Gilets Jaunes aux Stylos Rouges, des ronds-points aux salles de classe, le début de l'année risque fort de se maintenir sous le signe de la protestation. Sur les ronds-points, je ne dirai rien, sur les salles de classe, il y a trop à dire.

Et pourtant …

Je n'ai pas repris à la rentrée 2018, mon investissement de l'année scolaire précédente dans le cadre de la procédure Devoirs faits. Initiée par le ministère, cette procédure d'accompagnement des élèves en termes d'encadrement et de soutien sur place, dans l'établissement même et  au quotidien, ne m'avait pas semblé, sauf cas d'espèce, d'une bien grande efficacité. Il faut souligner que mon expérience (intervention dans un établissement, observation dans un autre) était trop limitée pour juger . On trouve sur internet des comptes-rendus globalement positifs, mais dans le cadre de bilans académiques officiels qui n'offrent pas, remontés par la voie des chefs d'établissement, toutes les garanties d'une photographie réelle, sur le terrain, en situation, dans la salle. De fait, il faut voir, et sur mon expérience de l'an passé, on est loin du compte …

Là comme ailleurs, ce sont les établissements qui doivent se structurer et examiner leur gestion propre des moyens attribués mis en regard des compétences disponibles. Il y a beaucoup de frilosité et de réticences, dès qu'il s'agit de prendre des initiatives .

Autre chantier ...

La réforme du baccalauréat en cours de mise en œuvre par JM Blanquer sur la base revue des propositions du rapport de Pierre Mathiot rencontre des oppositions qui permettent de réfléchir encore aux difficultés soulevées par toute innovation pédagogique et aux moyens d'y répondre.

Le principe d'une scolarité de tronc commun assorti de spécialités optionnelles est un bon principe. Mais est-il besoin de rappeler qu'un tronc commun, pour être efficace, ne peut poursuivre des objectifs démesurés? Un cadre général d'élaboration est défini. On peut se reporter à la Note d’orientation à destination des groupes d’élaboration des projets de programme – Avril 2018 (http://cache.media.education.gouv.fr/file/CSP/24/7/Note_d_orientation_GEPP_VDEF_968247.pdf)

Les résultats seront-ils raisonnables?

La question des spécialités aux yeux des contestataires se heurte à l'argument de l'inégalité territoriale dans les choix. Une douzaine de thèmes sont proposés qui ne  pourront pas être offerts dans tous les établissements, d'où des restrictions dans l'éventail des possibles, d'où des inégalités dans l'offre de formation.

Le ministère répond qu'entre eux, les établissements pourront passer une convention permettant d’enrichir l’offre d’enseignements de spécialité proposée à leurs élèves [tandis que] par ailleurs, les familles pourraient également opter pour l’enseignement à distance dans le cas où la spécialité souhaitée serait proposée par le CNED [Centre National d'Enseignement à Distance].

Ce sont des mots.

Il est certain qu'un enseignement efficace à distance doit aujourd'hui s'adosser aux techniques informatiques de la communication. Mais comment structurer efficacement, avec les moyens matériels nécessaires, la mise en réseau des établissements ou le dialogue avec le CNED?

Beaucoup, partout, dépend et dépendra de la qualité des chefs d'établissement, de la qualité des équipes pédagogiques, de l'aptitude des uns et des autres à fonctionner à la fois en autonomie pour l'optimisation de leurs moyens propres et en collaboration pour les nécessaires mutualisations. L'expérience ne pousse pas à l'optimisme. L'énorme machinerie de l'Education Nationale est et reste un grand machin assez rouillé qui exigerait à tous ses rouages plus d'audace et parfois plus d'investissement. Mais se pose alors immédiatement la question de la reconnaissance sociale et des salaires.

De fait, c'est l'ensemble du système qui est à reconstruire, avec, horresco referens, une révision complète des services enseignants impliquant une présence en continu largement accrue dans les établissements - mais intégrant la totalité des tâches (à redéfinir) et associée à une revalorisation très significative des salaires.

C'est sans doute seulement à ce prix qu'on pourrait envisager une amélioration satisfaisante de l'offre de formation. Un contact ininterrompu avec des élèves de collège et de lycée ne donne pas le sentiment d'une bonne adéquation de celle-ci aux évolutions sociétales  qui cumulent le délitement des valeurs et l'effacement des familles.

Mais la thérapie structurelle de choc à mettre en œuvre ne me paraît pas à l'horizon des prises de conscience et des préoccupations des responsables.

Alors, 2019 …

                  Salle de Classe2