Un poil au-dessus de 11% finalement.

On avait eu l'illusion plus optimiste.

Je l'ai trouvé, au soir de la bataille, trop sectaire, l'ami Mélenchon. Cette coquetterie aigrelette du non-prononcé du patronyme honni, ce sot entêtement à ignorer que l'autre finaliste, le seul concurrent  désormais désigné de Nicolas Sarkozy, s'appelle François Hollande, c'est inutilement mesquin.

C'est aussi probablement à la fois contre-productif (il en agacera d'autres que moi) et pénalisant dans la campagne de second tour, à moins qu'il n'ait pas l'intention de la mener. Car il va se retrouver contraint de se battre contre (Nicolas Sarkozy) au lieu de se battre pour (François Hollande) et ce n'est pas constructif.

J'aurais trouvé plus sérieuse la franche affirmation d'un soutien par défaut, n'hésitant pas à lister, au sein du moindre mal que représente l'hésitant roi de Tulle, le détail des griefs, les points de désaccord, pour valoriser les zones positives dans la décision de soutien et les pondérations souhaitées pour que, sans aller jusqu'à l'adhésion, la réticence soit moins difficile à vivre. Cela bien sûr si j'étais Mélenchon. Mais sans doute, comme Alexandre le Grand répondant à l'un de ses généraux, Perdicas il me semble, de mémoire, qui lui conseillait une stratégie (C'est ce que je ferais, si j'étais Alexandre) : "C'est ce que je ferais, si j'étais Perdicas", je serais renvoyé dans les cordes.

Enfin ... En attendant, je remercie un commentateur éclairé qui a eu la bonne idée de me fournir le lien du projet éducatif EELV qui doit sans doute beaucoup à Philippe Meirieu et que j'ai trouvé fort intéressant. Avec ce regret que je n'ai pas eu du tout le sentiment que son contenu ait émergé dans les propos de la candidate que ses détracteurs disaient venue du Nord et qui s'est centrée sur tout autre chose. Dommage. Les idées contenues dans ce texte méritent la discussion et pour plusieurs importantes d'entre elles vont tout à fait dans le sens que je dis bon. 

Dans l'immédiat, en avant pour la quinzaine. Je doute que l'école y soit en pointe, mais qui sait ? Et dans ce cas, Hollande, au lieu de s'enferrer dans un quantitatif "60 000 postes de rattrapage" qu'il ne pourra sans doute pas tenir, et/ou de perdre son temps à lire les fiches sur l'éducatif que lui passent  Vincent Peillon et/ou Terra Nova, ferait bien de suivre le lien indiqué ci-dessus qui vaut mieux que les quelque 2% correspondants du score d'hier. Cela ne lui ferait pas une si mauvaise base de réflexion. Je n'ose évidemment pas lui suggérer le présent blog ....

Dubitatif: images                         Eh! Eh! images-1 

Finalement, réfléchissons-y sérieusement : 275px-François_Hollande_-_Janvier_2012